Dans la même rubrique
Sexe
- La représentation des femmes dans les instances politiques locales

- La répartition des tâches domestiques

- Le handball, les femmes et l’indifférence des élites françaises

- Premier emploi : les femmes plus souvent en temps partiel

- La représentation des femmes en politique

- Des prix littéraires très masculins

- La représentation des femmes dans les parlements mondiaux

- La part des femmes au parlement européen

Des prix littéraires très masculins



envoyer l'article par mail

Sur 630 prix littéraires décernés depuis le début du 20ème siècle, 15 % ont été attribués à des écrivains femmes.


Au total, sur 630 prix littéraires décernés depuis le début du 20ème siècle, 15 % ont été attribués à des écrivains femmes. Au cours des 20 dernières années, 31 femmes ont été récompensées sur 152 prix attribués, soit 20 %. Les écarts ne se resserrent donc que très lentement et l’égalité est encore bien lointaine.

Par ailleurs, les jurys des prix littéraires sont très masculins (hors Femina, composé d’un groupe de femmes). L’Académie française, la plus prestigieuse institution culturelle, n’a compté que 6 femmes sur 725 membres depuis sa création en 1635 (mais le grand prix n’a été créé qu’en 1918) ; l’Académie Goncourt, 5 femmes membres pour 54 hommes (9 %).

Certes, le nombre de femmes auteures éditées a toujours été inférieur à celui des hommes, d’où leur faible part dans les prix décernés. Outre que l’on peut se demander pourquoi (écrivent-elles vraiment moins ou leur production est-elle jugée moins digne d’intérêt ?), c’est de moins en moins vrai aujourd’hui... Le monde littéraire n’est cependant pas exempt de misogynie.

Part des femmes dans les prix littraires
Nombre de prix
Nombre d'auteures
Part de femmes
en %
Nobel de littrature1101312
Goncourt110109
Femina1033938
Grand prix du roman de lAcadmie Franaise1011212
Renaudot881315
Interalli80810
Mdicis561221
Dcembre1517
Total66310816

Source : calculs de lObservatoire des ingalits - Donnes 2013 - Observatoire des ingalits

Ce site existe grâce au soutien de l'Union européenne