Dans la même rubrique
Mesurer
- Mobilité sociale : les enfants d’immigrés font aussi bien que les autres

- Difficile accès au logement des maghrébins

- Un quart des immigrés et enfants d’immigrés déclare avoir été victime de discriminations

- Les représentants syndicaux sont moins bien payés

- Habiter une ville mal réputée et accès à l’emploi

- Les discriminations raciales moins fortes au stade de l’entretien d’embauche ?

- Le contrôle au faciès mesuré

- Les discriminations liées au handicap et à la santé

- Explication des écarts de salaire des descendants d’immigrés en 2006

- Baromètre des perceptions des discriminations au travail

Les jeunes issus de l’immigration préparent moins souvent un bac général



envoyer l'article par mail

Sept ans après l’entrée au collège, seul un enfant d’immigré sur quatre prépare un baccalauréat général contre 2 enfants de non-immigrés sur 5. En revanche, à situation sociale et familiale comparable, ils ont davantage de chances de préparer un baccalauréat général.


Au 1er mai 2002, 27,2 % des élèves de familles immigrées étaient lycéens généraux. Ils sont aussi 1,4 fois plus souvent sortis du système éducatif que les enfants de familles non-immigrées.

Situation au 1er mai 2002 des jeunes entrs en sixime en 1995
Unité : %
Familles non immigres
Familles mixtes
Familles immigres
Lycens gnraux39,748,327,2
Lycens technologiques1816,720,1
Lycens professionnels24,621,935
Apprentis8,75,35,8
Sortis de formation initiale97,812
Ensemble100100100

Source : ministre de lEducation nationale, panel dlves du second degr recrut en 1995, Enqute Jeunes 2002.

Ce premier constat s’explique par le contexte familial et social des enfants d’immigrés. A situation comparable, les enfants d’immigrés du Maghreb ou d’Europe du Sud ont une probabilité d’entrer en lycée général supérieure aux autres élèves. Cependant, les enfants d’origine turque maintiennent une probabilité inférieure.

Au final, les éléments les plus déterminants sont la classe sociale des parents et la taille de la famille. Donc les enfants d’immigrés sont moins représentés dans le lycée général parce qu’ils viennent plus souvent de milieux ouvriers et de familles nombreuses.

Probabilit dtre en lyce gnral sept ans aprs lentre en sixime
Unité : %

Probabilit
Situation de rfrenceFils unique douvrier qualifi, les deux parents ont un CAP et ne sont pas immigrs23,1
Si la famille tait immigreOriginaire de Turquie14,3
Originaire du Maghreb28,9
Originaire du Portugal ou dEspagne32,6
Originaire dAsie du Sud-Est40,4
Si le chef de famille taitOuvrier non qualifi17,6
Employ28,5
Profession intermdiaire34,4
Cadre, chef dentreprise50,2
Enseignant51,6
Si cest une fille39,8
Rang dans la fraterieAin de 2 enfants20,2
Cadet de 2 enfants16,8
Cadet ou benjamin de 3 enfants15,4

Source : ministre de lEducation nationale, panel dlves du second degr recrut en 1995, Enqute Jeunes 2002.

Enfin, l’étude a analysé les probabilités de recevoir une orientation en seconde générale et technologique. À vœux et autres caractéristiques comparables, le fait d’être enfant d’immigré n’a pas d’effet significatif sur la proposition des conseils de classe en fin de 3ème. Les notes obtenues au contrôle continu du brevet et le nombre de redoublements constituent le principal facteur d’explication de l’orientation vers une seconde générale.

Cette étude s’appuie sur un panel de 17 830 élèves du second degré mis en place en septembre 1995. En mai 2002, 16 701 jeunes encore présents dans le panel ont été interrogés. 1 324 répondants appartenaient à des familles immigrées et 658 à des familles mixtes. Les principales origines géographiques étaient le Maghreb (651 élèves), le Portugal et l’Espagne (221 élèves), l’Afrique subsaharienne (123 élèves), la Turquie (85 élèves), l’Asie du Sud-Est (83 élèves). Les enfants d’immigrés originaires d’Asie du Sud-Est et de Turquie étant en nombre réduit, les résultats les concernant doivent être interprétés avec prudence.

Retrouvez l’intégralité de l’étude produite par Jean-Paul Caille, Perception du système éducatif et projets d’avenir des enfants d’immigrés Éducation & formations n° 74, ministère de l’Éducation nationale, avril 2007, en cliquant sur le lien ci-dessous.

PDF - 319.7 ko
Perception du système éducatif et projets d’avenir des enfants d’immigrés

Ce site existe grâce au soutien de l'Union européenne