Dans la même rubrique
Mesurer
- Mobilité sociale : les enfants d’immigrés font aussi bien que les autres

- Difficile accès au logement des maghrébins

- Un quart des immigrés et enfants d’immigrés déclare avoir été victime de discriminations

- Les représentants syndicaux sont moins bien payés

- Habiter une ville mal réputée et accès à l’emploi

- Les discriminations raciales moins fortes au stade de l’entretien d’embauche ?

- Le contrôle au faciès mesuré

- Les discriminations liées au handicap et à la santé

- Explication des écarts de salaire des descendants d’immigrés en 2006

- Baromètre des perceptions des discriminations au travail

Les Français d’origine africaine plus souvent au chômage et moins rémunérés



envoyer l'article par mail

Un tiers des écarts de salaire et la moitié du taux de chômage des Français d’origine africaine ne peuvent s’expliquer par le niveau d’étude, l’expérience, le lieu d’habitation, la composition du ménage ou encore le sexe.


En 2003, pas moins du tiers des écarts de salaire et la moitié de la différence du taux de chômage entre les descendants de Français de naissance et les actifs ayant au moins un parent né sur le continent africain ne peuvent s’expliquer par le niveau d’étude, l’expérience, le lieu d’habitation, la composition du ménage ou encore le sexe.

carts entre Franais de parents franais ou africains
Unité : %
cart global
cart expliqu
cart inexpliqu
Niveau de salaire14,58,85,7
Taux demploi12,16,55,6

Source : Wages and Employment of French Workers with African Origin, CREST working document no. 2007-36.

Une analyse par lieu de résidence indique que les Français d’origine africaine qui habitent dans une zone urbaine sensible (Zus) restent défavorisés. Ils ne subiraient donc pas une discrimination territoriale mais bien liée à l’origine.

carts entre Franais de parents franais ou africains et lieu de rsidence
Zus

Non Zus

OrigineFranaiseAfricaineFranaiseAfricaine
Revenu mdian14 700 11 500 16 18914 156
Cadre9,4 % 1,1 %15,8 % 15,9 %
Ouvrier non qualifi8,4 % 14 % 6,8 % 8,6 %

Source : Wages and Employment of French Workers with African Origin, CREST working document no. 2007-36.

Les auteurs ont appliqué plusieurs modèles économétriques à l’enquête "Formation et qualification professionnelles" (FQP) menée par l’Insee en 2003. Toutefois, l’échantillon de Français de parents africains reste faible (796) en comparaison des 22 252 Français de parents français, ce qui réduit la fiabilité des résultats.

Retrouvez l’intégralité de l’étude produite par Romain Aaberhardt, Denis Fougère, Julien Pouget et Roland Rathelot, Wages and Employment of French Workers with African Origin, document de travail du CREST n° 2007-36, en cliquant sur le lien ci-dessous.

PDF - 219.9 ko
Wages and Employment of French Workers with African Origin

Ce site existe grâce au soutien de l'Union européenne