Dans la même rubrique
Indicateurs clés
- Discriminations : un panorama du testing en France

- La perception des discriminations en Europe

La perception des discriminations en Europe



envoyer l'article par mail

16 % des Européens s’estimaient victimes de discriminations en 2009. 26 % considèrent en avoir été témoins.


Pour la troisième année consécutive, l’Eurobaromètre sur les discriminations propose un état des lieux de la perception des discriminations en Europe. Une telle évaluation est proposée selon cinq critères, à savoir le sexe, l’origine ethnique, la religion ou les convictions, l’âge, le handicap et enfin l’orientation sexuelle. Ce même rapport propose une comparaison entre les États-membres de l’UE. Cette étude est donc déclarative et s’appuie sur des sondages : 26 756 personnes ont été questionnées, soit environ 1 000 individus par pays, excepté pour les petits pays comme le Luxembourg, où la population recensée a été réduite de moitié. Cet échantillon représente l’ensemble du territoire des pays participant à l’étude, ainsi que la distribution de leur population entre zones urbaines et rurales notamment.

L’Eurobaromètre sur les discriminations s’appuie donc à la fois sur des perceptions individuelles et ne publie que des estimations de ces perceptions. De nombreux phénomènes internes aux pays et aux conditions de vie des individus peuvent expliquer leur amplitude à considérer qu’un critère de discrimination est fortement répandu ou non. L’appartenance à un groupe minoritaire accroît par exemple la sensibilité d’un individu par rapport à une éventuelle discrimination selon l’origine ethnique.

Il reste que cette étude est la seule qui permette une comparaison entre les pays sur les discriminations. Un des principaux enseignements de cette étude est ainsi la perception des sondés sur les discriminations. 16 % d’entre eux estiment ainsi avoir été victimes de discriminations au cours de l’année 2009, quelque soit le critère retenu. Mais dans le même temps, 26 % des sondés estiment avoir été témoins de discriminations, quelque soit le critère retenu. Ces taux varient fortement selon les pays retenus, comme le montre le tableau ci-dessous. Ces différences tendraient à montrer que les discriminations sont plus présentes dans les pays riches de l’Union Européenne. Mais ces données peuvent aussi indiquer que les individus des pays riches sont plus sensibles à l’égard de ces questions.

Rpartition par pays des personnes dclarant avoir subi une discrimination
Unité : %

Italie22
Royaume-Uni20
Sude20
Union europenne16
France16
Espagne15
Allemagne13
Pologne10

Source : Eurobaromtre 2009
Rpartition par pays des personnes dclarant avoir t tmoins d'une discrimination
Unité : %

Sude42
Espagne31
Allemagne29
Royaume-Uni29
France28
Union europenne26
Italie26
Pologne19

Source : Eurobaromtre 2009

Une autre indication concerne l’importance accordée aux différents critères. Les Européens jugent ainsi à 61 % que les discriminations liées à l’origine ethnique sont les plus répandues au sein de leur pays. Là encore, l’importance accordée aux critères discriminants varie selon le pays concerné. Le tableau ci-dessous illustre ces différences de perception quant à l’importance des différents critères de discrimination selon le pays.

Perception de l'importance des discriminations par critre et pays
Unité : %
Union europenne
Espagne
France
Pologne
Royaume-Uni
Sude
Origine ethnique616679335878
Age586168516155
Handicap535674475058
Orientation sexuelle474461504057
Sexe404554304352
Religion ou convictions393258244553

Source : Eurobaromtre 2009

Retrouvez l’intégralité de l’étude, Discrimination dans l’UE en 2009, Eurobaromètre spécial 317, proposée par la Direction générale Emploi, affaires sociales et égalité des chances de la Commission Européenne en cliquant sur le lien ci-dessous.

PDF - 4.7 Mo
Eurobaromètre sur les discriminations 2009

Ce site existe grâce au soutien de l'Union européenne